Poulet au beurre : une improvisation réussie!

Publié le par endirectdhoma.over-blog.com

Au risque de choquer des puristes, je me suis essayer à réaliser un poulet au beurre sans recette, et, ma foi, le résultat était délicieux! Voici ma méthode.

 

2 c. à thé de poivre noir non moulu

2 c. à table de graines de coriandre

3 c. à table de graines de moutarde brune

6 cosses de cardamome verte

Environ 2 cm de bâton de casse (fausse cannelle)

½ poivre long

3 c. à table de fenugrec non moulu

Faire chauffer une poêle à fond épais à feu moyen-vif, y faire revenir les épices ci-haut quelques minutes, jusqu’au moment où ça devient bien odorant.

Les mettre dans un moulin à épices ou dans un mortier, puis broyer.

2 c. à table de paprika

3 c. à table de curcuma

Piments broyés au goût (1 c. à thé et plus)

Ajouter aussi dans le moulin ces trois autres épices qui ne doivent pas être chauffées.

5 gousses d’ail hachées

¼ de tasse de gingembre haché

1 tige de citronnelle divisée sur la longueur puis coupée en tronçons  de 4 po (que l’on retirera juste avant de servir)

1 bonne motte de beurre pour faire revenir ces ingrédients

1 boîte de lait de coco, 1 petite boîte de pâte de tomate, un peu d’eau

Faire revenir dans le beurre l’ail, la citronnelle et le gingembre, jusqu’à ce que ce soit tendre.  Ajouter le contenu des boîtes de conserve, l’eau et le mélange d’épices. Bien amalgamer.

 

2 branches de céleri en biseau

2 carottes en biseau

3 poivrons (1 rouge, 1 vert, 1 jaune) en losanges ½ pouce, environ.

Sel

Beurre

Faire revenir ces légumes jusqu’à tendreté voulue. Les incorporer dans la sauce.  Goûter puis saler s’il le faut.

Une botte de ciboules (oignons verts) en petits tronçons d’un quart de pouce que l’on ajoutera au tout dernier moment.

Deux poitrines de poulet désossées détaillées en bouchées que l’on fait rissoler dans du beurre en les salant et poivrant.

Quand les morceaux de poulet sont bien croustillants, on les ajoute à la sauce. On incorpore 250 ml de crème 15%, et finalement la ciboule.

 

On sert sur un bon riz basmati.

Comme accord, un riesling allemand, un gewurztraminer, ou encore un beau vin blanc sec avec beaucoup de rondeur.

Commenter cet article

Iris 15/10/2011 14:48


J'aime bien ta manière de recette: voir ce qu'on a, s'imaginer le résultat possible et simplement faire à son goût...un peu comme faire mon vin: il faut faire avec le raisin de l'année - ´là, pas
d'autres ingrédients possibles, mais après, touillages, temps de cuisson(cuvaison)dégrée de pressurage, temps de mijotage (élevage9...c'est tout l'art, pour obtenir un bon résultat:-)