La vie heureuse de Léopold Z. : Visite guidée

Publié le par endirectdhoma.over-blog.com

Ce film québécois de 1965 est un grand film de Noël. Un grand film québécois et une importante fresque sociale du Québec en voie d'être tranquillement révolutionné! Alors, expliquez-moi pourquoi, on voit dans le temps des fêtes, ces navets étasuniens cotés 6 et jamais ce bijou de la cinématographie québécoise? C'est révoltant!

 

La vie heureuse... est notre adn, nos racine, notre hiver chéri, notre Rapide blanc en jazz, bossa nova et twist. Ce film est si riche en symboles de toutes sorte que l'on pourrait écrire un essai de 100 pages là-dessus. Mais au-delà de cela, ce film se regarde bien, les personnages sont sympathiques, même le patron détestable et réactionnaire. L'humour, fin et engagé est partie prenante de ce film qui n'emprunte jamais le chemin de l'humour facile et formaté archiprésent de nos jours.

 

Visite guidée (imparfaite et partielle)

 

11min 11

L'agent de crédit lui demande : " Séparé, divorcé, ou...", Léo répond, "Ben, catholique!"

On sent ici tellement l'époque et en même temps, l'ironie de Carle qui sent le changement poindre. C'est là tout son génie!

 

25min45

"J'ai essayé d'avoir le contrat (pour le creusage du métro), mais vous savez, quand on est spécialisé dans la neige..." Raconte Léo à sa (?) belle-soeur, qui répond, bonne joueuse "bien entendu"!

Léopld et Josita ne s'esclaffent pas, la musique ne nous souligne pas qu'il faut rire, c'est pourquoi c'est si comique de le voir pavaner, prétendant qu'avec son petit camion à neige il aurait pu creuser le métro de Montréal...

 

26min29

"J'adore Haïti. Vous savez, on y parle français" dit Josita. Ce à quoi, Léo, imperturbable, répond " Ah, ce peuple doit surement descendre de nos missionnaires"!

 

28min25

Le chef de chorale à l'Oratoire parle comme Mgr Turcotte...Est-ce lui?

 

35min10

Ce sofa est superlaid! Même l'armée du Salut n'en voudrait pas.

 

37min17 à 40min

Le boss est un macho envers les femmes et condescendant envers son employé. En fait, Carle, donne tous les arguments possibles aux féministes. On voit bien qu'il dénonce cette attitude en la tournant en dérision. Quelques minutes après s'être vanté avoir refusé le coiffeur à sa femme, on apprend que finalement, sa femme y est allée!

 

43min28

Un petit garçon demande d'un ton angélique une...mitraillette en cadeau! La critique est sous-entendue et prophétique en quelque sorte.

 

____

 

Ils sont en plein hiver et leurs chapeaux sont complètement inadaptés : les oreilles à l'air!

Léopold a 32 ans et malgré sa candeur, il est tellement un adulte. C'est troublant!

 

____

 

49min39

Le Rapide blanc avec Josette. Je trouve cette chanson du répertoire traditionnel tellement drôle et représentative de notre ambiguité en tout. Le "Chaud- Frette" par excellence. "La bonne femme lui a d'mandé ce qu'il voulait-Hait, ce qu'il souhaitait-Hait...Ah, je voudrais madame, j'voudrais bien entrer. Ah ben a' dit entrez donc b'en hardiement, mon mari t'au Rapide-Blanc. Y'a des hommes de rien qui entrent pis entrent. Y'a des hommes de rien qui entrent pis ça m'fa rien-Hen. Aouignehanhan!" D'abord, bien recevante, puis indifférente et méprisante.

 

C'est la comédienne Suzanne Valéry, qui était aussi la compagne du réalisateur, qui interprète cette chanson. Un moment d'anthologie! Le passé rencontre le moderne.

 

51min 7

"Dédé, un jazz..." c'est le tout jeunot André Gagnon qui est au piano!

 

53min 11

La neige ramassée dans les rues est déchargée directement dans le fleuve Saint-Laurent. Quelque chose me dit que ça n'est pas très écologique...

 

54min

Sa femme est technodépendante de son téléphone!

Le service météo est commandité en plein hiver par la crème glacée Tropicana!

 

56min 9

Ici, on voit la différence fondamentale entre les 2 personnages à travers leur phantasmes. Le boss pense que Josita est folle de lui, alors que Léo semble quémander l'amour de Josita...

 

À la fin, le manteau est revenu...Ai-je manquer un bout? Je croyais qu'il l'avait perdu dans le camion quand il était avec Josette...

 

http://www.onf.ca/film/vie_heureuse_de_leopold_z/

 

 

 

Commenter cet article