Canadienne ou Québécoise?

Publié le par endirectdhoma.over-blog.com

Quand les vignerons étrangers viennent nous visiter ici au Québec, ils ne comprennent pas pourquoi je préfère comme beaucoup de mes concitoyens être désignée par le nom Québécoise et que ma patrie est le Québec!

 

Bien entendu, mes ancêtres qui arrivèrent sur le bord du Saint-Laurent au XVIIe siècle étaient des Français, mais dès la seconde génération, les gens de par le climat et en côtoyant les Amérindiens n'étaient déjà plus des Français, on les appella donc les Canadiens du nom que Jacques Cartier avait donné à ce territoire colonisé par la France. Cela dura même après la Conquête de 1759. C'est au moment de la Confédération de 1867 que ce nouveau pays, pensé par des hommes d'affaire et qui avait pour but de noyer le fait français dans un plus grand ensemble, fut appellé Canada et ses habitants peut importe qu'ils furent francophone ou anglophone furent appellés Canadiens.

 

L'état Canada s'est nourri à même tous les symboles des descendants des Français en commençant par notre nom, puis notre hymne national, puis notre feuille d'érable. Après ça, vous demandez pas pourquoi les Québécois sont ambivalents quant à leur identité. Ce syndrôme est illustré à la perfection par Elvis Gratton. http://www.youtube.com/watch?v=lZS7sOOpELI

 

link

 

Je ne peux pas plus m'identifier à un Canadien de Terre-Neuve qu'à un Texan; pas plus à une Saskatchewanaise qu'à une Ukrainienne! C'est comme si ma plus belle robe avait été empruntée par ma voisine qui lui a laissé ses formes et son parfum. Même si au départ, cette robe avait été tissée par mes ancêtres et qu'elle faisait ma fierté, maintenant que ma voisine s'est pavanée partout avec cette robe, je ne peux plus la porter. J'ai besoin d'une nouvelle robe qui me représentera à nouveau...

 

Alors, chers amis vignerons, si vous me lisez, vous saurez qu'il est judicieux pour vous d'arriver avec vos résultats de vente au Québec et non au Canada dans son entier. D'ailleurs, il est quand même important que vous sachiez que le Québec est probablement votre marché en Amérique le plus acquis. En effet, les Québécois boivent beaucoup plus de vin que de spiritueux. De plus, ils continuent à préférer les vins européens aux vins du Nouveau Monde.

Commenter cet article